[2] Les animaux de DDU

Chers lecteurs, bonsoir !

L’hiver bat son plein sur la base de Dumont D’Urville, ici nos amis, j’ai nommé le vent, la neige et le froid, nous rendent souvent visite, impossible d’être déçu du voyage 🙂

Mes co-hivernants et moi-même nous apprêtons à passer un cap important: la moitié du temps de mission sera bientôt écoulé. A cette occasion, la plupart des bases antarctiques s’échangent des cartes de vœux personnalisées, je ne manquerai pas de partager la nôtre avec vous. Pour célébrer cet étape importante de notre hivernage, nous préparons aussi une semaine haute en couleurs, qu’on appelle la « Mid-Winter », pendant laquelle le rythme de la base est bousculé, les activités festives et en plein air mises à l’honneur !

Venons en au sujet du jour, la suite de la présentation en photo des animaux que l’on peut rencontrer aux alentours de la base. Encore une fois cette article regroupe les photos de plusieurs de mes camarades, prises sur le vif pendant leur travail ou au cours d’une balade récréative. J’en profite pour vous donner le lien du blog de Julien Vasseur, un des ornithologues de la base : http://jv-en-terre-adelie.blogspot.fr/.

TriodEmpereurs

Trio d’Empereurs se réchauffant les uns aux autres

Commençons par une espèce qu’on peut qualifier d’emblématique de l’endroit : les manchots Empereurs. Leur mode de vie très spécifique, adapté à l’environnement unique dans lequel ils évoluent. Vous pouvez en apprendre d’avantage en regardant le film « La marche de l’Empereur » qui leur est consacré.

IMG_4904

Duo de manchots Empereurs

Ce sont des oiseaux marins, très agiles dans l’eau dans laquelle ils vont se nourrir en parcourant de grandes distances sur la banquise. Sur terre par contre, il faut bien admettre qu’ils sont plus…patauds, leur démarche caractéristique est inoubliable: ils se balancent d’une patte sur l’autre en traînant péniblement leur gros ventre. Ce qui contraste avec leur port de tête majestueux, ces animaux énigmatiques ont finalement beaucoup d’allure :

IMG_4725

Le plumage fascinant d’un manchot Empereur

Passons à l’espèce suivante,  et pas la moindre, le  Skua Antarctique ! Ces oiseaux opportunistes  se nourrissent de toute viande fraîche, ou pas d’ailleurs, à portée de bec… Leur plumage est composé d’un dégradé de marrons avec des zones blanches sur les ailes. Ci-dessous vous pouvez voir un Skua qui vient d’attraper un poussin de manchot Adélie pour son goûter :

squaw_avec poussin adelie

Un Skua emportant son butin

Ce sont des oiseaux à l’air renfrogné, ils défendent ardemment leur territoire, en becquetant les passants s’il le faut ! Ils quittent la base en début d’hiver austral faute de  nourriture suffisante.

Lorsqu’ils sont encore poussins, on ne se doute presque de rien, avec leur duvet tout doux, ils ont  l’air plutôt innocents :

poussin skua antarctique

Un poussin Skua duveteux

Viens le tour des Pétrels des neiges, oiseaux assez petits, au plumage d’un blanc immaculé, contrastant avec leurs pattes et becs noirs. Ils nichent un peu partout dans les collines de cailloux entourant la base durant l’été austral.

IMG_5555

Couple de Pétrels de neiges

Les petits Wilsons font partis de mes préférés, ils sont tout foncés à l’exception d’une bande blanche sur l’arrière-train :

LittleWilson

Photo de Clément Cornec

Les Fulmars antarctiques ont eux élus domicile dans une falaise tout près de la base, où ils ont eu leurs poussins en début d’hiver. Depuis ils ont quittés les abords de la base, comme tout les autres oiseaux à part les manchots Empereurs d’ailleurs.

IMAGE 3

Un Fulmar bec ouvert

Les Damiers du cap: leur plumage fait l’effet d’un damier noir et blanc au niveau des ailes, c’est vraiment beau, la preuve !

DamierCap

D’une toute autre échelle de taille,  les Pétrels géants antarctiques, carnivores, d’envergure pouvant atteindre environ les 2 mètres. Il est rare d’en apercevoir, car ils nichent assez loin de la base et sont peu nombreux.

PHOTO9

Pétrel géant qui se repose

IMG_3887

Pétrel géant en vol

On enchaîne sur les mammifères marins : je vous présente ces messieurs dames les phoques de Weddell. Ils ont vraiment une bouille adorable n’est ce pas ? Après s’être nourrit en mer, ils viennent se reposer sur la banquise derrière la base. On peut alors voir les trous qu’ils empruntent pour entrer et sortir par la glace, et faire attention à ne pas mettre le pied dedans !

7

Ce grassouillet phoque de Weddell vous salut !

Et enfin, quasiment au sommet de la chaîne alimentaire du coin, le fameux Léopard des mers ! Rien qu’à son nom on sait à quoi s’en tenir, ce terrible prédateur des environs se nourrit de krill, de poissons et aussi parfois de manchots et de phoques. Pour ce faire il les déchiquette à grand renfort de secousses une fois la proie entre ses dents, un spectacle impressionnant.

IMG_7542

Il à l’air d’avoir un petit creux non ?

Je vous laisse en espérant que ces photos uniques vous plaisent autant qu’à moi 🙂

Encore une chose, voici un lien vers le blog officiel de notre district, tenu par notre chef de base, un article comprenant de nombreuses photos de nos bâtiments de vie vient d’être posté : http://terreadelie-antarctique.blogspot.fr/. Vous y trouverez en prime la description de plusieurs métiers exercés sur la base !

Hivernalement,

Anne-Gaëlle.

 

Publicités

[1] Les animaux de DDU

Bonjour chers lecteurs !

Comme vous devez le savoir, il y a des animaux mythiques qui vivent en Antarctique… Aujourd’hui je vais vous présenter ceux que l’on croise le plus souvent lorsqu’on habite à DDU : les manchots Adélie ! Ils portent le nom de l’endroit où ils nichent, la Terre-Adélie. C’est le territoire français Antarctique, nommée ainsi par le fameux Amiral Dumont D’Urville en l’honneur de sa femme, lorsque lui et son équipage accostèrent pour la première fois sur cette partie de l’Antarctique…

Les manchots Adélie

On commence par eux car pour le moment, c’est l’espèce que l’on rencontre le plus souvent aux alentours de la base. Comme vous pouvez le voir sur la photo de droite ci-dessous, ils sont regroupés sur le granit, par colonie, ou ils sont venus se reproduire et nicher. Il y en a vraiment à perte de vue !

Je peux vous dire qu’ils sont franchement marrant et attachant. On les voit toute la journée se balader en file indienne (une file blanche de face, une file noire de dos 🙂 ) pour aller se laver dans l’océan et manger du poisson. En revenant ils nourrissent leurs poussins, qui du coup grossissent très rapidement :

Par contre il faut admettre qu’ils ne sentent pas très bon… Ce sont des oiseaux marins sauvages, et ils font leur besoins directement dans leur nid de pierre. Sachant que tout les nids sont collés les uns aux autres, les colonies et les oiseaux sont pleins d’excréments. Ils se lavent régulièrement dans l’eau mais vous pouvez voir sur les photos que les nids restent très sales !

Comme je vous le disait ils ont des attitudes très marrantes. Ils se chamaillent souvent pour les petits cailloux qui constituent leurs nids. Glissent sur le ventre au lieu de marcher pour aller plus vite, parfois ont dirait qu’ils font du toboggan dans les pentes 🙂

Les Adélie vivent vraiment au plus près de nous lorsqu’ils sont « sur terre ». Les voici qui accueillent l’Astrolabe lors de son arrivée à la rotation R2 :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’Astrolabe à quai face aux manchots Adélie

Ils passent une bonne partie de leur temps à jouer dans l’eau et a se prélasser sur des morceaux de glace à la dérive. Mais gare à eux si un orque ou un léopard de mer venait à les repérés…

Vous pouvez voir sur la photo qui suit que nous arrivons à la fin de l’été austral à DDU. La débâcle naturelle de la banquise va bon train ! Tout les étés, la glace se brise en morceaux et dérive avant de se reformer au début de l’hiver, seulement deux mois plus tard. Elle emmène souvent quelques manchots Adélie au passage, les rapprochant de leur garde-manger qu’est l’océan, c’est toujours ça de moins à marcher pour eux !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La débâcle à DDU fait le bonheur des manchots

Voilà j’espère vous avoir fait partager les principaux moments de la vie des manchots Adélie ici 🙂 D’autres animaux viendront dans les futurs articles. Comme dirait ce sympathique manchot Adélie (s’il le pouvait) : à plus la compagnie !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

GoodBye All !

Manchotement,

Anne-Gaëlle.